Billets de sophro1

Gérer votre Stress d'une présentation en public

Réduisez votre Stress avant une présentation en public

5 trucs d'une Sophrologue- Coach

1/ Connaissez votre sujet !

Cela parait évident, pourtant, il est fréquent que l'augmentation du niveau de stress soit liée à un manque de préparation. L'alarme "tu n'es pas à la hauteur" se met alors en marche, le stress monte jusqu'au moment fatidique de prendre la parole.

2/ Reconnectez-vous à votre connaissance, à votre passion pour le sujet

Vous savez de quoi vous parlez, vous aimez en parler, alors partagez cela plutôt que votre peur de vous tromper. La passion est communicative.

Pour cela, juste avant de commencer, fermez légèrement les yeux, ancrez vos pieds dans la sol, écoutez votre respiration, posez éventuellement vos mains sur le ventre et soufflez doucement. Laissez le sujet que vous allez présenter apparaitre devant vos yeux (comme sur un écran imaginaire). Donnez-lui la couleur, l'aspect que vous souhaitez. Inspirez doucement ce mot, cette phrase et souriez-lui intérieurement comme à un ami cher.

Votre attention doit être toute tournée vers votre sujet, là maintenant.

3/ Décidez QUI vous voulez être

Comme pour le point précédent, prenez un moment pour décidez de la personne que vous voulez être pendant cette présentation. Certainement pas la personne stressée et mal à l'aise. Fermez les yeux et adoptez la posture physique et mental de l'image que vous voulez donner.

4/ Connectez-vous avec les personnes présentes

Ce sont des personnes comme vous et moi, alors connectez-vous à leur humanité, à ce que vous pourriez avoir en commun et ne vous fiez pas aux grognons ou râleurs ! Parlez comme si vous parliez à chacun, parlez-leur d'eux et pas de vous. Avant d'entrer en scène, pensez-y et réfléchissez comment vous pourriez faire et ce que qui vous mettrait à l'aise et vous permettrait cette connexion aux autres.

5/ Imaginez cette présentation comme le succès que vous souhaitez

Vous pouvez vous entrainer à cela plusieurs jours, semaines à l'avance. Sachez qu'un sophrologue dispose d'exercices de visualisation à vous proposer.

 

Vous pouvez appliquez ces 5 trucs seul(e) ou contacter un sophrologue qui saura parfaitement vous accompagner

pour vous appropriez ces outils et les appliquer dans votre quotidien.

 

Halte aux douleurs

Migraine tristesse cole re fatigue anxie te de pression douleurs

Pointer vos émotions !

La sophrologie vous aide à identifier vos émotions et à les localiser. Quand on sait ce qui se passe dans notre corps et notre tête, on est plus à même de décider ce qui est bon pour nous.
Dans l'exemple : je me sens nerveux, c'est plutôt fort, c'est dans mon estomac.
A pratiquer avec vos enfants, vos ados et pour vous même :-)Slide1identification émotions

Identifier l'envie et la jalousie

596007 Qui n'a jamais eu envie de ce que quelqu'un d'autre a ? L'envie de grandir, de progresser c'est tellement bon. Mais l'envie au sens de jalouser ce que quelqu'un d'autre possède, est destructrice. Des recherches ont prouvé que notre cerveau enregistre l'envie comme de la douleur. Et, si vous êtes normalement constitué, j'imagine que vous ne souhaitez pas garder et emmagasiner toutes ces envies destructrices et douloureuses.

La 1ère étape cruciale est d'être en mesure d'identifier ce qui se passe dans votre tête et dans votre corps. Pour vous familiariser avec ses signes intérieurs, la sophrologie est une aide précieuse.

Ensuite, vous avez le choix sur la façon dont vous souhaitez réagir.

Demandez-vous ce à quoi cela vous renvoie personnellement. Pourquoi finalement vous êtes envieux de cette personne, de ce qu'ellle a. Et, que pouvez-vous faire qui vous ferait pour débarrasser de cette envie...

Certains se projettent comme possédant ce qu'ils envie et imaginent toutes les facettes ; afin de confronter leur envie à leur valeurs, leur personnalité, leur réalité et se demander si c'est bien pour eux.

A vous de voir, d'être immaginatif mais ne vous laissez pas envahir par l'envie-jalousie.

 

La sophrologie pour musiciens

La pratique de la sophrologie est particulièrement intéressante pour les musiciens. Alors qu'ils doivent travailler plusieurs heures par jour dans la même position, faire travailler leur corps et leur tête en synchronicité tout en laissant les émotions s'exprimer, passer des concours pour prouver leurs compétences, asurer des représentations en public, sans cesse se remettre en question et perfectionner leurs compétences... cette profession est particulièrement soumise au stress.

La sophrologie peut alors aider chaque musicien :

- à avoir conscience de son corps, de ses possiblités et de ses limites ;

- à se préparer mentalement aux épreuves ;

- à canaliser ses émotions, les reconnaitre et savoir comment les gérer ;

- à apprendre la relaxation consciente et dynamique

- à stimuler la motivation de continuer, d'atteindre le niveau souhaité ;

- à améliorer la confiance en soi.

C'est ce que j'enseigne aux musiciens que j'ai le bonheur et la chance de rencontrer lors de ma présence à Musicalta :-)

Les belles choses

J'ai remarqué que la plupart du temps nous avons plus tendance à parler de nos problèmes que de nos belles expériences. Comem si, les petits tracas s'ancraient beaucoup plus facilement dans notre mémoire que les beaux événements, si petits soient-ils.

Quand vous discuter avec un(e) ami(e) proche, parlez-vous de la personne qui vous a souri danas la journée et qui vous a fait vous sentir bien ou parlez-vus plutôt des tracasseries et ennuis que vous rencontrez ?

Il est certain que parler ou écrire à propos d'un événement permet de le rendre plus présent à la mémoire, occultant les autres événements.

Pour entrainer votre cerveau à plus se focaliser sur les belles choses, même petites, et ainsi créer un équilibre avec les choses désagréables, je vous propose de faire cet exercice :

Les belles choses

Exercice de respiration 1

Respirer est fondamental, vital et pourtant on ne porte que très peu attention à notre respiration au quotidien. On en devient conscient lorsqu'on est essouflé après un effort mais en êtes-vous conscient quand vous êtes calme ? quand vous vous sentez bien ? ou alors quand quelque chose vous stresse ? Sentez-vous ces différentes respirations en vous ?

Je souhaite ici partager avec vous de petits exercices de respiration qui vous seront utiles pour renouer avec vous -même , vos ressentis, pour faire face à un stress, vous calmez ou pour vous apporter de l'énergie. Cet exercice ne vous prendra que quelques minutes par jour. Essayez !

Voici le 1er exercice à pratiquer 2 fois/jour pendant 1 semaine :

Vous pouvez pratiquer soit debout, les pieds bien ancrés dans le sol, ; soit assis, le dos droit mais pas raide.

1/ Relâchez la machoire, laissez tomber les épaules, prenez conscience de la position de votre corps, et sentez votre respiration : 10 secondes

2/ Expirez complètement par la bouche en laissant s'échapper un léger son.

3/ Fermez la bouche et inspirez par le nez en comptant mentalement sur 4 temps.

4/ Retenez votre respiration sur 7 temps

5/ Expirez complètement par la bouche en émettant ce léger son, sur 8 temps

Répétez ce cycle 4 fois en tout. L'important est de garder ce rythme de 4 - 7 -8

Vous pourriez avoir la tête qu tourne ou sentir d'autres sensations surprenantes ou nouvelles. Prenez en note mentalement, ne forcez pas au-delà de vos possiblités et en reprenant votre respiration normale, laissez les effets se dissiper. SURTOUT, pratiquer régulièrement :-)

A la semaine prochaine pour un 2ème exercice de respiration.

Souvent FATIGUE(E) ?

Se sentir fatigué(e) après un effort physique ou intellectuel, quand on est malade ou en convalescence est une réponse normale de l'organisme.
Par contre, une fatigue qui s'installe dans le temps en dehors de tout effort est l'expression d'un problème plus profond qui impose un bilan médical approfondi. Les causes sont nombreuses : infectieuses, hormonales, neurologiques, respiratoires ou digestives, ou dûe à des maladies inflammatoires, des cancers. La fatigue peut aussi être dûe à des causes psychiques telles que la dépression et l'anxiété.
Ne sous-estimez pas toutes ces causes si vous vous sentez souvent fatigué(e).

Parlez-en à un médecin et en accompagnement à un sophrologue qui connait des techniques aidant à retrouver votre vitalité !

Sophrologie et Dépression

Cet état d’abattement qui se traduit par une lassitude, une perte d’énergie, un dégoût de la vie et la perte de tout désir ou envie, voir par de l’anxiété, peut être combattu grâce à la sophrologie.

 Depression

En complément d”un suivi médical spécialisé adapté à votre situation, le sophrologue vous aidera à renouer avec la confiance, le goût de vivre, la joie de vous lever le matin, de rencontrer d’autres personnes, pour sourir à votre avenir.

En enseignant le relâchement corporel, le sophrologue amène la personne à se relâcher mentalement pour évacuer les tensions.

Les exercises de respiration permettent de nourir à nouveau le corps et l’esprit pour apporter plus de sérénité et d’harmonie. La respiration c’est la vie.

Les exercises de visualisation positive aide à se remémorer des moments heureux, de bien-être qui ont pu être oubliés et à se projeter vers un avenir choisi et en confiance.

Allez voir un médecin puis un sophrologue qui travailleront ensemble. Ce sera le meilleur moyen pour vous reconstruire, renouer avec l’action, la joie, le plaisir et la force intérieure qui anime chacun de nous.

Vous n’êtes pas seul(e) à souffrir de dépression. Parlez-en, allez voir des spécialistes.

Quelqu’en soit la cause, une solution existe.

Croyances limitantes

Ces croyances qui nous limitent

 

N'avez-vous jamais dit ou entendu une de ces phrases :

 " Je fais toujours les mauvais choix"

 "Dans la vie, il vaut mieux se protéger"

 "C'est la faute de telle personne si je suis comme ça"

 "On ne se change pas, surtout à mon âge"

 "On n'est bien servi que pas soi-même"

 "Il faut se donner à fond dans ce que l'on fait"

 "C'est trop tard maintenant"

"Tout le monde sait que je ne serais jamais capable de cela"

"Il n'y a pas de vraie amitié" ou "Les gens attendent toujours quelque chose en retour"...

Bref il y a en a à l'infini et nous les avons tous pensées et/ou prononcées un jour ou l'autre !!

Il est vrai que ces croyances nous permettent de vivre au quotidien. Ce sont comme une règle de vie, des petits proverbes que chacun a instauré. Bien utiles, toutes nos croyances nous guident pour prendre les décisions, comme une sorte de raccourci qui nous évite de repartir de zéro à chaque fois.

Si nous les avons mises en place, c'est qu'elles étaient effectivement utiles à un moment donné de notre vie. Mais, à présent peut-être obsolètes et n'étant plus utiles, elles peuvent carrément nous limiter dans nos possiblités ! Voir gravement nuire à notre estime de nous-même, comme des entraves qui nous empêcheraient toute liberté de mouvement et de pensée.

S'ensuivent alors des remords de ne pas avoir fait, de ne pas avoir écouté cette petite voix en nous qui nous poussait au-delà.

Bien sûr, nous ne décidons pas consciemment de toutes nos croyances : elles sont généralement basées sur notre vécu et sur une interprétation du passé.

 

Alors, QUE FAIRE ?

Voilà le cheminement  que je vous propose :

1/ Prendre conscience de la pensée ou de la petite phrase limitante au moment où elle surgit.

2/  Ensuite, vous posez ces questions :  

  • "A bien y penser, quels sont les aspects ridicules, voir stupides ou insensés de cette croyance ?".
  • " Quels bénéfices je retire aujourd'hui à continuer de croire cela ?"
  • et donc, "Qu'est-ce qu'il m'en coûtera à l'avenir si je continue de fonctionner avec cette croyance ?"

3/ Finalement, par quelle autre croyance, plus positive et plus bénéfique pour mon avenir, je souhaite la remplacer ?

Ainsi, petit à petit, vous remplacerez vos croyances limitantes, lèverez les barrières et vous permettrez d'avancer vers ce qui est bon pour vous aujourd'hui.

Le lacet qui craque

 “Ce ne sont le plus souvent pas les changements majeurs de votre vie qui vous feront craquer

Fed up !!mais un lacet de chaussure qui casse quand vous êtes pressé”.

 

Chaque jour, de petites choses vont s’accumuler, petit à petit, et créer un stress destructeur : être coincé dans les embouteillages, trop de courses à faire, de nombreux coups de fil, mille tâches différentes auxquelles penser, des contre-temps, des échéances à tenir, subir le froid ou bien la chaleur, s’accrocher verbalement avec quelqu’un… Cette accumulation est dévastatrice si vous ne trouvez pas un moyen de revenir à la ligne de base de votre état calme, de baisser l’état d’alerte de votre organisme et d’apaiser votre esprit. Vous devez vivre ce que vous avez à vivre chaque jour et vous ne pouvez pas agir sur les contraintes extéreures. Il est en votre pouvoir de prendre conscience de ces petits stress qui s’accumulent et de faire baisser le niveau.

 

Instaurez des habitudes de vie. En effet la régularité, la routine a pour effet de tranquiliser ; laissant plus de marge de manoeuvre pour affronter les impondérables de la vie.

Pensez aussi à votre alimentation, de façon à ne pas stresser ou agresser votre organisme et lui donner toute l’énergie nécessaire. Bien se nourrir est un geste quotidien, sur la durée. De la couleur dans votre assiette ! et puis attention aux quantités et mangez quand vous avez faim ! Ecoutez votre corps J

Faites de l’exercice physique, régulier.

Ne perdez pas de temps à vous poser des questions sur le pourquoi des choses. Acceptez, prenez-les comme elles sont. Ne jugez pas, ni les autres, ni vous-même, cela ne vous mène nul part et ne fait qu’augmenter votre stress et vous faire perdre du temps. Temps que vous pourriez utilement et agréablement utilizer à la relaxation.

Pratiquer la relaxation et la méditation  est salvateur pour baisser le niveau de stress. 40 minutes à 1 heure par jour. Je sais, cela vous parait beaucoup. Pourtant, cette heure passée en écoute et observation de vos sensations et de vos pensées vous fera gagner en énergie, permettra à votre organisme de mieux lutter contre les agressions extérieures en renforçant les defenses immunitaires, et vous retrouver un sommeil de qualité, récupérateur. Alors, que de temps gagné en fin de compte !

Plus d’efficace, un esprit beaucoup plus alerte et moins de maladies.

Essayez la sophrologie pour un esprit calme et alerte en meme temps.

Des matins moroses ?

Vous arrive-t-il, certains matins, de vous lever d’humeur morose, triste, sans entrain ou comme portant un poids ?

Je parle de ceux où en apparence rien de dramatique n’est survenu dans votre vie. Rien n’a particulièrement changé mais, sans savoir pourquoi, vous ne vous sentez pas dans votre assiette…

Dans ce cas, il faut réagir ! Donnez-vous 48 heures, au maximum.

Il s’agit bien de 48h et non de “2 jours” car chaque heure compte : de jour comme de nuit cet état vous affecte.

Au-delà de ce délai, cet état morose s’installe, prend le dessus. Vous allez vous y habituez et finir par penser “je suis comme cela, je n’y peux rien”.

Ne vous dites pas que “ça va passer”. Ce ressenti est une alerte interne. Bien utile en fait pour prendre conscience que quelque chose vous dérange.

Voilà ce que je vous propose :

1/ Ne laissez pas filer ! Ce ressenti vous dit quelque chose, ne l’ignorez-pas !

2/ Posez-vous un moment, recentrez-vous sur vous-même, à l’écoute de vous-même, à l’écoute de ce que vous ressentez à ce moment précis.

3/ Demandez-vous :

-       Quelque chose m’a-t-il perturbé récemment ? dans les jours précédents (voir la veille, généralement)

-       Quelqu’un a fait ou dit quelque chose qui m’a choqué ? énervé ? perturbé ? mais, sur le moment j’ai laissé passer…

-       Est-ce que je ressens une tension particulière dans mon corps ? Et si j’avais une idée d’où cela vient, je dirais que …

-       Aurais-je laissé de côté un projet ou une idée qui me tient à coeur ?

-       Est-ce que par hasard je repousserais l’éxécution d’une tâche qui m’ennuie ?

Ne vous jugez pas, ne vous censurez pas. Laissez émerger les idées et les sensations librement, juste là, à l’écoute.

Laissez votre corps et votre esprit dialoguer pour vous apporter la réponse qui vous libèrera de cet état désagréable et vous montrera comment en sortir.

Vous avez la solution, écoutez-la.

Avec un peu d’entrainement, vous parviendrez de plus en plus facilement à écouter, ressentir et alors prendre les décisions bonnes pour vous-même.

 

Vous retrouverez énergie, envie.

Vous vous sentirez allégé, revigoré, alerte.

Atelier pour Ados

Atelier pour blog

Lancement du site

NaissanceBonjour,

Ce site vient de naître et comme toute naissance, on s'y est mis à deux pour le concevoir. Merci à Frédéric pour ses services de webmaster, support sans lequel je n'aurai su avancer et concrétiser cette étape.

Le site explique ma vision de la pratique de la sophrologie et du life-coaching ; ce blog me permettra de publier ponctuellement des contenus divers sur mes lectures et mes réflexions dans ces 2 domaines. J'ai envie que ce soi l'occasion pour moi aussi de vous indiquer des techniques que j'apprécie et d'avoir vos retours ; ce qui m'est très utile pour progresser.

La 1ère chose que j'aimerais vous demander : Que souhaitez-vous réaliser ce mois-ci ? Quelles sont vos ressources pour cela ? et De quoi avez-vous besoin ? Quelqu'un peut vous aider ?

Il est très important de vous fixer de petits objectifs, chaque semaine, chaque mois et d'avancer petit à petit. Un objectif est très personnel. C'est quelque chose qui est important pour vous, que vous sentez avoir besoin de réaliser. Allez-y ! Prenez un bloc-notes ou notez dans votre agenda... à vous de trouver le moyen qui vous convient. Et puis, parlez-en autour de vous. Cela a plusieurs avantages : formuler à l'oral oblige à être clair dans son objectif. Cela peut aussi suciter dans votre entourage l'envie de contribuer et puis.... vos proches ne manqueront pas de vous rappeler cet objectif dont vous leur avez parlé ;-) Je trouve que cela a aussi un autre avantage si vous avez des enfants : vous donnerez l'exemple.

En progressant pas à pas vers ce qui vous tient à coeur, vous gagnez en confiance personnelle, carburant qui vous donnera alors l'énergie pour continuer vers des objectifs futurs. La machine est lancée !

N'attendez pas, ne repoussez pas. Vous seuls pouvez savoir ce qui est bon pour vous et où vous voulez aller :-)

Belle journée et à bientôt.

×